US migratory beekeeper on Almond OrchardsLe déchargement des ruches est effectué sur des plateformes entourées des vergers d’amandier. La production des amandiers dépend à 100 % de la pollinisation des abeilles : chaque fleur pollinisée produit un fruit et en février, aucun autre insecte ne vit dans la nature. L’exportation des amandes californiennes se chiffre à plus de 2,5 milliards d’euros par an, mais cette agriculture intensive demande une irrigation importante et la sécheresse sévit dans l’ouest des États-Unis depuis de nombreuses années. Certains arboriculteurs arrachent les amandiers pour vendre leurs droits à l’eau aux villes de Los Angeles et de San Francisco.

 

Acheter le livre en un clicLES ROUTES MIEL-WEB3



Leave a Reply