Boatmen's beekeepers of the Parana DeltaSous l’attaque généralisée des colonies, les apiculteurs débarquent les ruches très rapidement. Les apiculteurs achètent essaims et jeunes reines en début de saison pour augmenter très vite la population de leurs colonies et espérer des récoltes de cinquante à quatre-vingts kilos de miel par ruche. Ils ne transhument sur le delta que lorsque les cours internationaux du miel sont suffisamment élevés, car la quasi-totalité du miel argentin est exportée vers l’Europe par les grossistes qui contrôlent le marché. Ce miel de bonne qualité est vendu sous l’appellation « miel d’origine extérieure à la CE » ce qui ne permet pas de le distinguer du miel venu de Chine, auquel il est souvent mélangé pour en améliorer la qualité.

 Acheter le livre en un clicLES ROUTES MIEL-WEB3



Leave a Reply